Le jour où j’ai appris à vivre de Laurent Gounelle

étoile
Pour le WE de la pentecôte il me fallait un peu de lecture. Loulou m’ayant piqué ma lisseuse j’ai acheter « Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle. J’avais bien aimé le premier livre que j’avais lu de lui ICI. Alors j’ai retenté. Voici mon avis.

Quatrième de couverture :

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…
Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas… heureux.
Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.

Mon avis :

J’ai passé un bon moment de lecture. L’histoire du héros est assez basique : Il apprend qu’il va mourir bientôt et se pose mille questions sur sa vie actuelle. Que peut il faire pour être heureux? Peut être rendre les autres heureux?

J’ai toutefois une petite réserve sur la tata « qui sait tout » et qui nous raconte très souvent et en détail comment fonctionne la vie. J’avoue que ça m’a un peu lassé et que j’ai même passé quelques paragraphe.

N’empêche qu’en fermant le livre j’étais bien. C’est le principal non?

Ou l’achetez :

Vous le trouverez chez votre libraire ou sur Amazon ICI

 

Avez-vous lu ce livre? Qu’en avez vous pensé?Dites moi tout…. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

    • TitVal Auteur de l’article

      @fannjoly Figure toi que depuis je suis ultra convaincue aussi, d’ailleurs je boycotte au maximum amazon, Mais cela a fait du chemin dans ma tête.
      j’ai commencé par mangé BI0 en achetant des aliments venant de turquie et en produisant beaucoup de déchets (c’était il y a 10 ans), et puis j’ai compris que local c’était quand même mieux (c’était il y a 6/7 ans) pour la nourriture sans me préoccuper d’ou venaient mes fournitures et conneries que j’achetais a l’autre bout du monde…
      Est arrivé ensuite ma démarche zéro déchet (c’était il y a 4 ans) et même déjà bien engagé je n’ai pas de suite été touché par les conditions de travail et de production/stockage d’un site comme amazon.
      C’est seulement depuis quelques mois que réellement j’attaque ce coté de ma démarche (et si tu veux tout savoir j’ai encore du chemin a faire sur beaucoup d’autres sujets avant d’être irréprochable).
      J’avance a petits pas, mais j’avance 🙂

  1. Fanny - Le jour où Répondre

    Bravo déjà pour tout ce chemin parcouru. Ça demande du temps de prendre conscience de tout cela. Moi-même, j’ai encore beaucoup à améliorer. Mais c’est toujours mieux que de garder toutes les mauvaises habitudes de consommation.

Un petit mot?