Sirop de fleurs de sureau


sirop de fleurs de sureau

Chaque année au printemps des envies de jardinage m’envahissent. Alors chaque année je me renseigne et découvre un tas de trésors dans la nature qui nous entoure. Aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous une chouette façon de boire la nature en vous parlant du sirop de fleurs de sureau.

Cette recette est simple et j’aime beaucoup le gout de ce sirop. Additionné à de l’eau pétillante, je trouve qu’il se rapproche de la limonade en étant très rafraîchissant.

Qu’elles fleurs de sureau ramasser?

Les fleurs de sureau sont à ramasser fin mai début juin mais attention, tous les sureaux ne sont pas comestibles. Je ne vais pas vous faire un cours de botanique, ce n’est pas mon métier, je vous conseille donc de bien vous renseigner avant de consommer les fleurs ramassées dans la nature. Pour faire simple il existe 3 types de sureau :

1°- Le sureau yèble ou hièble ou petit sureau (Sambucus ébulus) : c’est une plante qui pousse beaucoup en bordure de route. Il ne monte pas très haut et disparaît chaque hivers. Il n’est pas comestible! 

2°- Le sureau Rouge : Que l’on trouve plutôt dans le midi. il est comestible également mais je ne le connais pas

3°- Le sureau noir ou sureau commun (Sambucus nigra) : C’est celui que j’ai utilisé ici. C’est un arbuste qui peut faire plusieurs mètre de haut. Il possède donc des branches et troncs.

Une fois que vous avez identifié votre sureau comestible, il vous suffit de cueillir des ombrelles de fleurs…. Pour limiter les risques, ramassez uniquement des fleurs qui se trouvent à plus de 2m du sol dans un arbre avec un joli tronc.

La recette

J’ai trouvé la recette sur lemonde.fr, je vous rapporte ici les principales étapes

Les ingrédients :

  • 7 ombrelles de fleurs de sureau
  • 1 demi litre d’eau
  • 500 grammes de sucre
  • 2 citrons bio

Les Etapes :

1°- Garder uniquement les fleurs des ombrelles que vous avez cueillies. Les tiges apportant un peu d’amertume il faut essayer d’en retirer le maximum. Comme j’ai ramassé les fleurs à plus de 2m de haut je n’ai pas eu besoin de les rincer et j’ai ainsi gardé toute la richesse du pollen.

2°- Déposer ces fleurs dans un récipient (ici un bocal le parfait de 75cl) et ajouter un des citron bio découpé en tranches

3°- Faire bouillir le demi litre d’eau et le verser bouillant dans le bocal.

4°- Laisser macérer 48h en fermant le couvercle pour éviter toute visite d’insecte.

5°- Filtrer la préparation dans une casserole à l’aide d’un tissu fin et y ajouter le sucre et le jus du deuxième citron.

6°- Chauffer jusqu’à ce que le sucre soit fondu et que la texture soit sirupeuse (vous pouvez enlever la légère mousse qui se forme en surface, pour ma part je l’ai gardée).

7°- Verser le sirop dans une bouteille et stocker dans le frigidaire

 

Vous pourrez consommer ce sirop durant plusieurs semaines. Afin de le conserver plus longtemps et hors du frigo il existe d’autres recettes (plus de sucre, ajout d’acide citrique). Je vais me documenter un peu plus pour l’année prochaine.

Je vous laisse, je file ramasser des feuilles de noisetier pour me faire des infusions… 🙂

 

Et vous? connaissez vous des fleurs, feuilles, fruits de la nature qui sont comestibles mais oubliés? J’adore découvrir.

 

 

 

 

 


Un petit mot?

2 commentaires sur “Sirop de fleurs de sureau

  • Agnès
    La photo est superbe, on dirait une peinture de nature morte! Je viens de planter cette année deux variétés de sureaux comestibles, un Donau et un franzi que j’ai acheté chez ribanjou. Ils sont encore trop petits pour faire du sirop. Avec ton sirop tu peux aussi faire de la gelée pommes/fleurs de sureau. Je ne connais pas de recette mais j’en achetais régulièrement en Allemagne. C’était des producteurs de pommes qui la fabriquaient.
    • TitVal Auteur de l’article
      Merci pour le commentaire La 1ere photo n’est malheureusement pas de moi, je l’ai trouvée sur une banque de photos gratuites (j’ai tenté une photo mais elle n’est pas jolie :()
      Merci pour tes conseils, maintenant que j’ai repéré mon plant de sureau je vais tenter plein de trucs l’année prochaine.