En Avant,  Lifestyle

Hiver : Comment aider les oiseaux et hérissons de notre jardin?

Ce premier WE de décembre est une tradition à la maison : Décoration du sapin, chocolats chauds, CD de chants de noël, bricolage. C’est aussi le Week-end ou l’on met en place de petites choses pour aider les animaux du jardin à lutter contre le froid. Cette année comme chaque année c’est pareil. Nous ressortons les graines et les abris et nous aménageons le jardin. Je vous propose, dans cet article, quelques astuces pour savoir comment aider les oiseaux et hérissons de notre jardin à passer l’hiver dans les meilleures conditions.

Les boules de graisses

Comme chaque année je propose plusieurs types de nourriture pour les oiseaux dans notre jardin.

D’abord des boules de graisses, ces boules sont des graines agglomérées dans de la graisse. Leur avantage est de proposer des lipides aux oiseaux. Vous pouvez les fabriquer vous même ou les acheter toutes faites. Attention à ne pas conserver le filet qui les entoure. Les oiseaux se coincent fréquemment les pattes dans leur mailles et meurent ne pouvant pas s’envoler. A la maison nous avons investi dans un ressort en métal rouge que nous accrochons à une branche d’un arbre.

Les graines en vrac

Je propose également des graines en vrac que je dépose dans des petites maisons dispersées dans le jardin. J’en ai plusieurs, ca multiplie les plaisirs. Les petits oiseaux qui viennent manger ces mélanges de graines en font tomber au sol. Ils trient celles qu’ils préfèrent. Les oiseaux non acrobates (pigeons, tourterelles…) peuvent les picorer sur le sol mais c’est un peu plus de « saleté ». Si vous êtes à cheval sur « le jardin au carré » préférez les boules de graisses.

Je possède plusieurs type de mangeoires vrac, et clairement je préfère celles en silo. Celles avec plateaux arrivent à prendre l’humidité et les graines peuvent pourrir. J’en ai pourtant deux , une est accrochée au cabanon, et clairement pas pratique (impossible à déplacer pour la nettoyer par exemple), mais elle fait quand même le bonheur de certains oiseaux, et une autre en bois avec une ficelle qui s’accroche simplement sur une branche (mais les graines ont tendance à beaucoup tomber au sol, il faut donc que j’en rajoute souvent).

De l’eau

Avec le froid, l’accès à l’eau est souvent difficile, alors je positionne un plateau spécialement conçu pour cela que ma belle maman m’avait offert il y a quelques années (il y avait un petit couple d’oiseaux à positionner dans le trou, mais je les ai égarés). L’idée est d’y verser un peu d’eau tiède chaque jours pour que cette petite réserve ne gèle pas. Je la pose au sol, elle sert ainsi à d’autres petits animaux si besoin (hérissons par exemple).

Proposer des Nids

J’ai un nid pour mésange depuis plusieurs années dans mon cerisier. Le mieux est de les positionner au début du printemps, dans des endroits un peu cachés, en hauteur. Ce nid a été fabriqué par un ami de mes parents qui les vendait sur les marchés. Une bûche creusée avec une ardoise sur le toit. J’ai eu une portée de bébé mésanges deux années consécutives, mais malheureusement beaucoup de chats du lotissement les dérangent lors de la nidification.

Hotel à insectes

Depuis plusieurs années j’ai un hôtel à insecte dans mon potager. L’idée est d’attirer les pollinisateurs dans le potager mais aussi des prédateurs pour les nuisibles comme par exemple des coccinelles qui mangeront des pucerons. Vous en trouverez en grande surface de jardinage (cf photo ci-dessus), mais vous pouvez aussi en créer dans le jardin assez naturellement. Par exemple, j’ai créé une étagère le long du mur de la maison avec des lames de terrasse et des parpaings creux. Je remplis simplement les trous avec ce que j’ai sous la main : Des pots cassés, des branches, de la paille.

Abri pour hérisson

Vous avez certainement suivi les aventures de pistache! Et bien depuis son départ nous avons fabriqué un abri pour protéger d’éventuels nouveaux visiteurs dans notre jardin. En effet nos lotissements sont de vrais prisons pour eux, entre terrains clôturés, tondeuses folles, tailles haies endiablés les hérissons sont en danger, sans oublier les pesticides, les feux de bois, et les voitures qui les écrasent. Le hérisson d’Europe est une espèce menacée. Il sont protégés depuis 1976. La loi relative à la protection de la nature interdit de le détruire, le capturer ou l’enlever, de le naturaliser qu’il soit vivant ou mort, de le transporter, de l’utiliser et de le commercialiser. De formidables associations oeuvrent pour les sauver, et je vous invite à aller visiter leurs sites pour apprendre à les protéger.

Nous avons fabriqué l’abri typique dont les plans sont distribués sur tous les sites d’asso et en particulier sur le site « Le hameau des hérissons ». Il n’est pas complètement terminé car nous aimerions ajouter un revêtement sur le toit. Je vous referai un article quand il sera totalement terminé.

Croquettes pour hérisson

Alors forcement Pistache a laissé quelques traces à la maison, et nous proposons maintenant dans l’abri que nous avons construit des croquettes au poulet. J’espère que les hérissons se régaleront. C’est encore nouveau. Je n’ai pas assez de recul pour savoir si c’est efficace ou pas. Je vous en reparlerai. Un jour nous installerons de la domotique dans l’abri pour filmer les habitants…

En savoir plus

Je vous propose des liens vers des articles très complet pour savoir comment aider les oiseaux et les hérissons dans votre jardin. Vous pouvez aussi apprendre à les connaitre.

  • Oiseauxdesjardins.fr
  • LA LPO : Association de référence en matière de défense des oiseaux, quelques infos sur les oiseaux
  • La Lpo : encore et toujours, comment aider la petite faune en hivers
  • La boutique LPO : encore, pour les produits qu’ils proposent
  • Boules épiques : Association brétilienne d’aide aux hérissons (à laquelle j’ai adhéré car ce sont eux qui ont accueilli Pistache).

Et puis vous pouvez toujours faire un don à une association locale. Ils ont besoins d’argent mais aussi de bénévoles alors lancez vous.

Vous savez maintenant comment aider les oiseaux et hérissons dans votre jardin. Il existe bien sur beaucoup d’autres gestes, si vous avez d’autres astuces à partager pour que mon jardin continu d’être accueillant pour ces petites bêtes, n’hésitez pas en commentaire.

Un petit mot?

Pour recevoir les nouveaux articles, inscrivez votre adresse mail ci-dessous et validez votre abonnement.
%d bloggers like this: