Lifestyle

Notre visite de Rocamadour

rocamadour
Rocamadour @Martin Molcan

Impossible d’aller dans le Lot sans faire un saut dans le très joli village de Rocamadour. Tout le monde connait, au moins de nom ce Village. Je vous propose de le visiter avec nous, lors d’une jolie journée d’Aout.

Au mois d’aout, à Rocamadour, il y a du monde. Trouver une place pour se garer n’a pas été une mince affaire mais finalement notre place était idéalement placée. Juste à coté du château, tout en haut de la ville. Le château n’est pas ouvert au public, seuls les remparts sont accessibles pour la modique somme de 2€ (tout se paye dans les lieux touristiques). Nous avons préféré passer notre chemin avec notre poussette ce n’était pas envisageable.

Nous sommes arrivés juste avant le déjeuner. Nous avons donc cherché un restaurant et avons porté notre choix sur le « Restaurant du château » juste à coté du château (la simplicité car il était le plus proche de la voiture). Le cadre est vraiment chouette, il faisait beau, nous étions sur une jolie terrasse sous des arbres. Rien à dire de ce point de vue. Dommage que l’ambiance ne suivait pas. Le personnel était hyper stressé (Le grand monsieur qui stressait le petit stagiaire c’était assez pénible). Une mamie qui prenait les commandes et qui en avait assez. Ce n’est réellement pas une adresse à retenir pour sa bonne ambiance. Le repas était bon : une salade de chèvre chaud et une tarte fine pour 18,50€.

Le rocher des aigles


 

_DSC3553 _DSC3588 _DSC3640 DSC3650 _DSC3655Après le repas nous sommes allés au Rocher des aigles situé sur les hauteurs de Rocamadour. C’est un parc de rapaces – Papalou et Loulou adorent les spectacles de fauconnerie – nous ne pouvions absolument pas passer à coté. C’est donc avec plaisir que nous sommes partis à la rencontre des oiseaux du parc. Nous avons commencé par faire le parcours des oiseaux qui permet de rencontrer les animaux dans leur cages (les cages sont conçues au « moins pire » pour les animaux, il est donc parfois difficile de les apercevoir mais c’est pour leur bien). Nous y retrouvons des chouettes, des hiboux grand ducs, des vautours, des condors, des faucons, mais aussi une petite collection de perroquets et de cacatoès.

Une fois ce tour terminé nous avons assisté au spectacle de fauconnerie. Un joli moment ou le narrateur nous a appris énormément de choses sur les oiseaux. Le parc lutte contre l’extinction de certaines espèces d’oiseaux. En particulier les perroquets et les faucons. Il possède un laboratoire dans lequel plus de 1500 oiseaux sont nés et ont été nourris et soignés. Ils ont aussi racheté une partie d’une foret amazonienne qui souffre de déforestation et qui menace certaines espèces. Le parc ne reçoit aucune subvention, seuls les entrées au parc permettent de financer tous ces projets.

Le spectacle est chouette, les oiseaux sympas, et le public conquit. Loulou a même eu le droit d’avoir un perroquet dans la main et une buse sur la tête. Le bonheur absolu! Nous rentrons d’ailleurs à la maison avec deux d’entre eux : une chouette et un perroquet (en peluche, je vous rassure).

Le chemin de croix et la basilique

_DSC3659

_DSC3660

C’est seulement après la visite du Rocher des aigles que nous avons vraiment découvert la ville de Rocamadour. A partir du château pour accéder à la basilique et a la ville il faut emprunter un chemin de Croix (qui possède 12 stations représentant des scènes religieuses). Des ascenseurs sont disponibles pour les personnes qui ne pourraient pas le descendre à pied. Nous avons beaucoup aimé cette balade. Ce chemin est sublime et très arboré. Un vrai bonheur même si nous ne sommes pas particulièrement touché par le coté religieux du lieu. Et l’arrivée sur cette fabuleuse basilique accrochée aux falaises : un ravissement. Nous sommes entrés dans la cour de la basilique ou un groupe de jeunes proposait un stand de distribution d’eau (il faisait plus de 35°C le jour ou nous y étions). L’ambiance était à la bonne humeur. Il y avait du monde et de la chaleur mais pour autant nous n’étions pas « étouffés ». Nous avons pu profité de la visite de l’église, et de quelques pièces donnant sur la cour principale.

La visite guidée de certaines pièces de la basilique, habituellement inaccessibles au public, était organisée, malheureusement avec la poussette elle ne nous était pas accessible. Nous y retournerons lorsque mimi sera plus grande.

La ville « du bas »

450px-France_Lot_Rocamadour_rue_pincipale
La ville en bas

C’est par un ascenseur que nous avons continué la descente. Bien sur la descente est payante (6,60€ pour 2 adultes/2 enfants Aller/retour), mais le chemin piétonnier n’étant pas accessible aux poussettes, nous n’avions pas le choix. La ville en bas est très jolie. Une longue ruelle bordée de maisons en pierre et de portes, symbole d’une ville fortifiée. Malheureusement les boutiques de gadgets et de souvenirs ont envahi cet endroit, rendant le lieux un peu trop touristique. Nous ne nous sommes pas attardés. Le temps de se rafraichir d’un smoothie et d’une glace, de prendre quelques photos de la ville « d’en haut » mais vu « d’en bas » (vous me suivez?) et nous sommes remontés dans notre ascenseur.

Rocamadour nous aura séduit le temps d’une jolie journée. La basilique accrochée à la falaise est splendide. Le chemin de croix magnifique. Le lieu est « gigantesque ». Un endroit à ne manquer sous aucun prétexte même si vous ne serez certainement pas les seuls.

Et vous? avez vous déjà visité Rocamadour? Qu’en avez vous pensé? Racontez moi…

2 commentaires

Un petit mot?

Pour recevoir les nouveaux articles, inscrivez votre adresse mail ci-dessous et validez votre abonnement.
%d bloggers like this: