L’avant-dernière chance de Caroline Vermalle

Lavantdernièrechance

L'avant-dernière chance

étoile

Quatrième de couverture

A Londres, lors du tournage d’une fiction pour la télévision, Adèle, une jeune stagiaire française, reçoit un texto totalement inattendu et absolument irréel : son grand-père, mort quelques jours auparavant, lui souhaite un joyeux anniversaire… Adèle se remémore alors les événements de ce dernier mois. Son papy, Georges, quatre-vingt-trois ans, les pieds plantés dans son potager, enraciné dans sa bonne vieille terre du Poitou, a subitement décidé de partir pour un tour de France avec son voisin et ami Charles, soixante-seize ans. Sa petite-fille a découvert leur projet et, inquiète pour la santé de son aïeul, lui a fait promettre de lui envoyer des nouvelles tous les jours par texto. Commence alors une drôle de correspondance, tendre et complice, entre le grand-père et sa petite-fille, qui ne se sont pas vus depuis dix ans. Ce beau récit, touchant et juste, mêle à la gouaille des dialogues l’émotion de sentiments qui peinent à se révéler.

L’avis de la presse

  • Prix du nouveau talent 2009

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Dans la veine de « Comment braquer une banque sans perdre son dentier », on se retrouve ici avec 2 copains, âgés peut-être mais encore plein de vie et avec un projet commun, presque un rêve. J’ai beaucoup aimé cette relation entre la petite-fille et son grand-père et même si le périple n’ira pas tout à fait jusqu’au bout, ce qu’a vécu ce grand-père est une jolie expérience émouvante qui valait le coup d’être vécue et ce peu importe le dénouement.
Je dois avouer que cette histoire, amène aussi à réfléchir sur nos propres relations avec nos parents et grands-parents. Sommes-nous assez présent? Sont-ils assez heureux ? Aimeraient-ils nous voir plus souvent ? Le temps passe tellement vite qu’il ne faut pas attendre pour en profiter. C’est aujourd’hui et pas demain (carpe diem). Le quotidien parfois nous fait oublier les choses importantes de la vie et de la famille.

J’ai lu ce roman rapidement, l’écriture est fluide et agréable. Quant à l’origine des textos reçus après la mort du grand-père je vous laisse le soin de lire le livre pour la découvrir (ou pas)?

Ou l’acheter?

Vous pouvez le trouver chez votre libraire et sur Amazon pour une dizaine d’euros L’Avant-dernière chance

Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Est ce que comme moi vous avez passé un bon moment?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit mot?