DIY : Epouvantail en bouteille plastique

epouvantail en bouteille plastique

Comme tous les ans, nous avons accroché un épouvantail dans notre cerisier. Et comme on ne change pas les choses que l’on aime, nous sommes restés sur le même principe que les années passées, à savoir : Construire un épouvantail à partir d’une bouteille en plastique.En plus cela reste dans la démarche Zéro déchets, puisque nous réutilisons une bouteille avant de la mettre au recyclage.

Cette année nous sommes repartis sur l’idée d’une pieuvre, mais plutôt que d’être dans la longueur nous l’avons faites dans la hauteur.

Le matériel

  • Une bouteille en plastique vide  (bouteille d’eau, de l’eau, de jus…)
  • De quoi décorer la bouteille : Vernis, peinture, scotch etc…
  • Des décoration : Coquillages, CD, bouchons, pierres,
  • De la ficelle de cuisine
  • Des ciseaux

Les étapes

La démarche est super simple.

  • On découpe le fond de la bouteille
  • On découpe des lamelles (plus ou moins large) sur environ 10 cm
  • On décore, chez nous au vernis à ongle puisque j’ai une collection complète que je n’utilise plus!
  • On attache des décorations qui vont faire du bruit avec le vent : Coquillages, bouchons, CD

Il ne vous reste qu’à accrocher les décorations à la même hauteur, afin qu’ils s’entrechoquent avec le vent et fassent un peu de bruit pour faire peur aux oiseaux. Et puis bien sur la ficelle pour l’accrocher dans l’arbre.

  • Pour l’accrochage des décorations, j’ai simplement fait 2 trous de chaque coté du goulot, et j’y ai glissé de la  ficelle de cuisine au bout de laquelle j’ai accroché les ce que nous avions sous la main.
  • Pour l’accrochage dans l’arbre, j’ai simplement fait 2 trous dans le bouchon et j’y ai glissé de la ficelle de cuisine.

Voici la bête en pleine activité : épouvantail

 

J’espère pouvoir manger de bonnes cerises très bientôt. Et pour les DIY des épouvantails des années passées, c’est par ici :

N’hésitez pas à me montrer vos réalisations je me ferai un plaisir de rajouter vos photos dans le post. Et si vous avez des idées pour d’autres types d’épouvantail, n’hésitez pas à partager. 

 

 

 

 

Un petit mot?